vendredi 18 avril 2014

Oldelaf au Rack'am, 14/03/2014

Après une chouette première partie, nous étions encore rêveurs et le cœur tout doux, quand les musiciens d’Oldelaf sont venus prendre place sur la scène du Rack’am. Eclairés à contre-jour par une lumière bleue éclatante, ils ont entamé l’intro d’une chanson du dernier album, puis Oldelaf a fait son entrée sur scène, acclamé par nous autres qui étions si impatients de le voir ! Et c’était parti pour près de deux heures d’un spectacle inouï ! Car Oldelaf chante, bien sûr – et drôlement bien – mais « pas que » ! Lui et ses musiciens nous ont offert non pas un concert, mais un vrai spectacle délirant, avec des sketches, joués par des musiciens pince-sans-rire et un Oldelaf qui avait parfois le plus grand mal à garder son sérieux, pour notre plus grand bonheur ! Les chansons se sont enchaînées, le public reprenant les paroles en chœur, un public extrêmement enthousiaste, dont manifestement quelques habitués qui connaissaient tout de A à Z et qui m’ont parfois un peu fait penser à nous sur les tournées de Thomas Fersen, par leur attitude enflammée et jubilatoire, supporters à toute épreuve !! Chaque chanson, drôle déjà sur CD, prend tout son sens avec les mimiques irrésistibles de ce comédien d’Oldelaf, et, entre (voire pendant) les chansons, les musiciens s’arrêtent régulièrement pour nous expliquer la vie étrange des uns et des autres, les inventions improbables du petit Berthier élevé par les sangliers, les précisions inutiles du grand Berthier qui se fait sortir de scène pour avoir fait un solo non autorisé, l’effronterie d’un Amaury qui se fait virer en direct au téléphone par Michel Sardou et un observateur d’Uranus vaguement inquiétant, avec un Oldelaf et un public hilares – les enfants, un peu moins : ils nous demanderont après le concert si les musiciens se sont crié dessus "pour de vrai" !! Le rythme était soutenu, chapeau à Oldelaf et ses musiciens qui ont dû perdre à peu près 42 litres d’eau sur scène. L’excellente chanson « j’ai chaud » nous arrivant à un moment où nous étions nous-mêmes en train de nous dessécher sur place tant cette petite salle était bondée de joyeux spectateurs chauds-bouillants. Mais quel bonheur, quelle joie, que cette soirée qui restera dans nos cœurs et dans nos têtes comme un immense éclat de rire ! Le concert se termine sur un petit aparté, les musiciens se faufilant entre les spectateurs pour se façonner un tout petit espace au beau milieu de la salle, au plus près du public, et terminer ce formidable spectacle par une chanson en version acoustique, sans micro, sur laquelle le public respectueux claquera dans ses doigts et n’attendra que le dernier refrain pour reprendre une dernière fois la chanson avec Oldelaf. 
Puis… il y a eu EVIDEMMENT un après-concert !! Je dis EVIDEMMENT car il est extrêmement rare que je reparte d'un concert sans avoir rencontré l'artiste - il faut dire que je vais rarement aux concerts d'artistes qui chantent au Stade de France ! Dans cette chouette petite salle du Rack’am, l’artiste vient toujours (?) à l’entrée de la salle pour discuter quelques instants avec son public, signer quelques autographes… Ce fut magique, évidemment. Les enfants y sont allés avant nous, qui avons éprouvé le besoin de descendre quelques bières pour nous réhydrater  , et – surtout – de laisser la file se dissiper un peu avant d’y aller. Ils reviennent avec de supers autographes : « pour la plus jolie des Margaux », « pour mon pote Clément » (je vous laisse imaginer Clément, il n’était pas peu fier d’être le POTE d’Oldelaf !!! ), car Oldelaf, en plus de bien chanter et d’être drôle, est gentil !!  Quand nous nous décidons enfin à aller le voir, nous sommes derrière un gars qui a l’air de bien le connaître, car Oldelaf se lève tout de suite, lui demande comment il va et lui fait la bise. Alors quand vient notre tour, évidemment, je lui demande si, nous aussi, on peut avoir la bise !!  Il accepte tout de suite et nous voilà revenues (à nouveau) à l’époque de nos 15 ans !! On discute un peu avec lui, il est drôlement sympa, et bien sûr nous avons droit à notre super photo avec lui. On est toutes contentes, on repart avec un sourire un peu bêta aux lèvres et les yeux dans le vague. Voilà une joyeuse soirée ! Il y en aura d’autres, c’est sûr !! 





2 commentaires:

  1. Félicitations ma louloute ! Tu es maintenant entraînée dans la chute vertigineuse de la blogosphère ! Je te souhaite beaucoup de lecteurs ! Biz

    RépondreSupprimer
  2. Merciiiiii ma Laëtiiiiiii !!! <3

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un ptit mot ! :)